La rue François-Frédéric Riousset à Valréas

Entre la place Waldeck Rousseau et la placette, une petite artère relie ces deux lieux. Son nom : la rue François-Frédéric Riousset.

Mais qui était donc François-Frédéric Riousset?

Chaque année, au mois de juin, cet illustre personnage est à l’honneur. Depuis 1787, la ville remet un prix à son nom au moment de la Saint-Jean le « Prix Riousset ». Mais à l’époque, il se dénommait « La Rosière ». L’origine de cette tradition remonte donc à 1787 mais elle fut annihilée sous la Révolution. François-Frédéric Riousset va reprendre les statuts du couronnement de la Rosière et en faire un testament, son testament.

Et dans ce document, il va tout d’abord léguer ses biens à la ville de Valréas afin que chaque année, au moment de la Saint-Jean, soit respectée la tradition de la Rosière à laquelle il apporta une nouveauté : un Rosier. Ses volontés s’expriment de la façon suivante « Tous les ans, le 3e dimanche de juin, il sera délivré la somme de 200F à une jeune fille native de Valréas, sachant lire et écrire, âgée de 18 ans au moins et de 24 ans au plus, qui l’aura le mieux méritée par sa bonne conduite, son travail et l’accomplissement de ses devoirs envers sa famille et la religion catholique. Une pareille somme de 200F à un jeune homme natif de Valréas sachant lire et écrire, âgé de 22 ans au moins et de 28 ans au plus, qui l’aura le mieux méritée par son habileté dans les travaux d’agriculture ou d’art mécanique et en outre par sa bonne conduite en bon catholique« .

Il ajoutera également une autre volonté, « Enfin je prie la jeune fille et le jeune homme qui auront mérité ces récompenses de faire dire, le lendemain qu’on les leur aura délivrées, une messe basse à la paroisse de Valréas, pour le repos de mon âme ».

Depuis l’institution de son testament le 11 mai 1876, les conditions ont été modifiées par délibération du conseil municipal en date du 28 mai 1991. Désormais, elles se présentent de cette forme. Les conditions d’âge sont communes pour les deux candidats soit 18 ans au moins et 25 ans au plus. Le candidat ou candidate doit être né(e) à Valréas ou y être domicilié(e) depuis 15 ans et enfin il ou elle doit l’avoir mérité pour sa bonne conduite dans son travail. La somme qui leur est remise est d’une valeur de 300 €.

Chaque année, c’est le conseil municipal qui désigne par un vote à bulletin secret le Prix désormais appelé « Riousset » en lieu et place de « Rosier et Rosière ». La première célébration eu lieu solennellement l’année du décès (1876) de François-Frédéric Riousset à Paris. 23 candidats se sont présentés, 12 filles et 11 garçons. Marie Peyronnet et Joseph Barret sont les heureux lauréats. Il n’y a que pendant les deux guerres que la tradition n’a pu être respectée. Mais en 1920 et 1946, six rosiers et rosières ont été couronnés pour les années absentes.

Le 4 juin dernier, Fanny Rodriguez et Enzo Teissier ont été désignés Prix Riousset 2019. Samedi 15 juin, ils ont reçu leur prix dans le salon d’honneur du Château de Simiane. Après, ils ont gagné l’église en calèche pour assister à la traditionnelle célébration en hommage à François-Frédéric Riousset.

Enzo Teissier et Fanny Rodriguez, lauréat 2019 du Prix Riousset.

  Une réflexion sur “La rue François-Frédéric Riousset à Valréas

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :