L’observatoire de la langue et de la culture provençale inauguré à Cheval-Blanc

Porté par le Collectif Prouvènço présidé par Jean-Pierre Richard, l’Observatoire de la Langue et de la Culture Provençale a été inauguré samedi 24 octobre à Cheval-Blanc par le président de la Région Sud, Renaud Muselier. Un grand jour pour le Collectif qui porte ce projet depuis dix ans. « Un moumen istouri pèr Provènço !  » pour Jean-Pierre Richard.

La Ferme Saint Paul (Photo Jean-Charles Tabacchi)

Cet observatoire a vu le jour dans la Ferme Saint Paul, un mas typique du Sud Luberon du 18e siècle, mise à disposition par la mairie de Cheval-Blanc. Un lieu retenu pour les nombreux avantages qu’il présente : un bâtiment patrimonial et une situation géographique privilégiée dans le département de Vaucluse où la langue provençale possède un grand nombre de locuteurs actifs.

L’inauguration s’est déroulée le 24 octobre ( Photo Conseil départemental de Vaucluse)

Quinze mois de travaux ont été nécessaires pour doter l’observatoire d’un espace de 600 mètre carrés. Le coût total du projet s’élève à 800 000 € financés en grande partie par la Région Sud. Le département de Vaucluse a participé au financement à hauteur de 145 000 € répartis de la manière suivante : 100 000 € pour les travaux, 40 000 € pour l’équipement et 5000 € pour le fonctionnement (de façon exceptionnelle et pour financer la programmation de lancement des cent premiers jours).

Qu’est ce qu’un observatoire de la langue et de la culture provençale ?

Il s’agit d’un organisme de coordination culturel et scientifique. C’est un centre culturel vivant, tourné vers l’avenir. Lieu de mémoire regroupant un fonds documentaire, il dispose d’un centre de ressources et d’un centre de formation pour animateurs de cours de provençal. C’est un lieu de mémoire et également un espace de création d’expression et de diffusion artistique (musique, théâtre, expositions, conférences … ). Enfin, l’observatoire est un centre d’aide pour la traduction, la toponymie, ou les recherches sur le patrimoine.

L’inauguration s’est déroulée le 24 octobre ( Photo Conseil départemental de Vaucluse)

Les missions de l’observatoire de la langue et de la culture provençale

Elles sont multiples et complémentaires. Elles s’articulent autour de trois grands pôles d’action :

  • centralisation et traitement des données d’observation sur la langue et la culture provençale
  • documentation sur la Provence
  • activités artistiques et culturelles : avec l’aide d’experts au sein du comité scientifique, l’observatoire se donne pour objectifs de centraliser et unifier les initiatives en faveur de la Provence, de sa culture et de sa langue. Mais aussi de produire une connaissance partagée sur la situation et la pratique de la langue et des traditions provençales, permettre à tous d’apprendre la langue provençale codifiée par Frédéric Mistral, accueillir la culture et les arts (musique, littérature, peinture … ), et enfin fournir une documentation de qualité concernant l’aire provençale et ses traditions.

Exposition « Paysages animés et vie provençale aux 19e et 20e siècle »

Pour son lancement, la première exposition est consacrée aux « Paysages animés et vie provençale aux 19e et 20e siècle ». Elle présente un regard artistique et ethnographique sur la Provence de jadis au travers des oeuvres de peintres : Ambrogiani, Chabaud, Loubon … Objets et outils d’autrefois sont mis en scène. Cette promenade provençale est à voir jusqu’au 21 novembre.

Exposition (Photo Collectif Prouvènço)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :