VALREAS : Le magasin Lidl devrait s’installer sur un nouveau site

En ce début de mois de mars, toutes les attentions sont portées sur le budget communal 2021. Avant de pouvoir le voter, les communes de plus de 3500 habitants doivent proposer à leur conseil un débat sur les orientations générales du budget dans les deux mois précédant l’examen du budget par l’assemblée délibérante.

Mardi 9 mars, les conseillers valréassiens n’ont pas dérogé à cette règle administrative. Tous ont été les grandes lignes de ce rapport comprenant plus de 60 pages. Un rapport, présenté par Christian Barthelemy, adjoint aux finances, qui n’a donné lieu à aucun débat après sa présentation.

Débat sur les orientations générales du budget primitif 2021

Le débat d’orientation budgétaire est une étape essentielle de la procédure budgétaire. Photographie précise des finances de la ville, le rapport présente les réalisations et les orientations poursuivies. 2020 est une année atypique au niveau budgétaire. La crise sanitaire a entraîné de nouveaux dispositifs comme la prise de mesures de soutien à l’égard du commerce local (exonération de loyers, de droit de place ou de redevance du domaine public).

Dans le cadre de ses dépenses de fonctionnement, la municipalité a poursuivi ses efforts de gestion pour limiter ses dépenses, voir les optimiser. Entre 2019 et 2020, les dépenses de personnel ont diminué de 2, 35%. Pour l’année écoulée, elles s’élèvent à 5 366 064 € soit 59, 88% des dépenses réelles. Pour 2021, ces dépenses seront toujours encadrées d’autant plus que l’augmentation des cotisations des Caisses de Retraite, la poursuite des réformes et le coût d’organisation de deux élections devraient peser sur le budget. Pour les dépenses de gestion courante, les efforts de compression se poursuivront. Les subventions aux associations vont retrouver un niveau similaire à celui de 2019 après une baisse en 2020 liée à la crise sanitaire et à l’absence d’activités pour une majorité de structure.

Depuis quatre ans, la municipalité maîtrise sont niveau de recettes malgré une baisse des dotations de l’Etat de près de 60% en six ans. Les taux d’imposition, stables en 2020, ne subiront pas de hausse en 2021. En 2021, le communes vont perdre le produit de la taxe d’habitation. Cette perte sera compensée par le transfert de la part départementale de la taxe sur le foncier bâti.

Sur le plan des investissements 2020, la commune a obtenu 370 678 € de subventions pour réaliser des chantiers soit avec l’intervention d’entreprises extérieures, soit en régie avec du personnel communal. Le montant global des investissements en 2020 s’élève à 1 620 318 € dont 370 000€ pour l’amélioration de la voirie.

Préparer la sortie de crise

L’objection de la municipalité pour 2021 est de préparer la sortie de la crise sanitaire. La volonté est de pouvoir programmer « tout ce qui peut l’être ». Pour cela, des dépenses cibles porteuses sont souhaitées. 2020 ayant vu l’amputation de l’ensemble des événements phares de la commune, la municipalité espère une amélioration de la situation sanitaire pour organiser un « nombre important d’événements dont des nouveaux (marché aux fleurs, journée du terroir … « . Dès qu’il sera possible, le château de Simiane rouvrira ses portes. Les visites seront gratuites en 2021. Au niveau de l’embellissement de la commune, l’objectif envisagé est l’obtention de la 3e Fleur au concours des Villes et Villages Fleuris.

Le programme de voirie 2021 s’élève à 790 000 €. Au programme pour cette année : la réfection de la chaussée sur le chemin des Estimeurs, la réfection de la rue Montplaisir et la création d’un cheminement piéton, la mise en sécurité du carrefour de la route du Pègue … Egalement programmés, l’installation de bornes wifi public sur la place de la mairie et dans d’autres sites fréquentés, l’installation de nouvelles caméras, des travaux dans les deux groupes scolaires, création d’un Club House pour le club de rugby au stade Albert Adrien, poursuite de la mise en conformité électrique de l’espace Duffard …

Aide aux bars, cafés et restaurants impactés par le deuxième confinement

Le conseil a approuvé l’exonération de la redevance d’occupation du domaine public à usage commercial à compter du 1er janvier 2021. Cette exonération concerne les bars, cafés et restaurants fermés depuis octobre. Elle prendra fin lorsque les mesures de fermetures administratives seront levées et que ces établissements pourront rouvrir leurs portes au public.

Convention de mise à disposition de locaux entre le Théâtre du Rond Point et la commune

La ville de Valréas met à disposition de l’association du Théâtre du Rond Point un immeuble dans la rue des Cordeliers. Cette mise à disposition arrivant à terme, le conseil s’est prononcé pour son renouvellement via la signature d’une nouvelle convention entre les deux parties. Cette nouvelle convention de mise à disposition de locaux a une durée de quatre années.

Convention de mise à disposition d’outils, de moyens et de services d’anticipation et de gestion de crise par le SMBVL aux communes du Bassin Versant du Lez

Depuis le 1er janvier 2018, les établissements publics de coopération intercommunale détiennent la compétence de la gestion des milieux aquatiques et la prévention des risques inondations (GeMAPI). Sur le bassin du Lez, cette compétence a été transférée au SMBVL (Syndicat Mixte du Bassin Versant du Lez). Ne modifiant pas les pouvoirs de police générale du maire, ce dernier peut en cas d’inondations, par exemple, prendre les dispositions nécessaires à l’anticipation des risques. Pour accompagner les élus, le SMBVL met à disposition un ensemble d’outils et de moyens d’anticipation : prévision et assistance météorologique, solution téléphonique d’appel en masse, réseau de stations de surveillance et d’analyse en temps réel des cours d’eau, poste de coordination au sein des locaux du SMBVL. La mise à disposition de ces outils nécessite donc la signature d’une convention entre la ville et le SMBVL.

Aménagement d’une section du chemin des Saffres – Convention de participation aux équipements publics exceptionnels

La société Lidl projet de transférer sa surface commerciale installée avenue Général Leclerc au chemin des Saffres sur des parcelles cadastrées. Cette société a déposé un permis de construire auprès de la commune le 12 octobre 2020. Le nouveau bâtiment devrait s’étendre sur une surface de 1000 mètres carrés pour la vente. L’environnement de ce magasin sera donc plus moderne et favorisera l’embauche de salariés supplémentaires.

La réalisation de ce projet nécessite l’aménagement et l’élargissement du chemin des Saffres depuis le giratoire et jusqu’à la parcelle. Le but étant de fluidifier l’accès de la clientèle à la future surface commerciale et des poids-lourds pour les livraisons de marchandises. La structure du chemin devra être reprise pour supporter ce nouveau trafic, l’éclairage public sera lui installé pour sécuriser le cheminement piéton. Des travaux sont donc nécessaires. Conformément au Code l’Urbanisme, une participation spécifique peut être exigée des bénéficiaires des autorisations de construire qui ont pour objet la réalisation d’une installation à caractère commercial qui par sa nature nécessite la réalisation d’équipements publics exceptionnels. Cette participation permet ainsi aux communes de se faire rembourser la totalité d’un équipement public rendu exceptionnellement nécessaire par la réalisation d’une opération.

Au préalable, une convention doit être établie entre la ville et la société Lidl pour définir le type de travaux et le montant de la participation. Un montant total estimé à 216 000 € TTC. Un montant pouvant être revu à la baisse ou la hausse en fonction du montant réel des travaux au moment où ils seront exécutés.

Personnel communal – Recrutement d’agents contractuels pour accroissement saisonniers

La municipalité juge nécessaire de recourir à l’emploi d’agents contractuels pour faire face à des accroissements saisonniers pour garantir une bonne qualité du service rendu au public. Ces recrutements concernent les écoles (missions d’ATSEM et renfort cantine), de services techniques (renfort polyvalent technique), et des services administratifs (renfort polyvalent).

  Une réflexion sur “VALREAS : Le magasin Lidl devrait s’installer sur un nouveau site

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :